Jérôme Bécot est Ingénieur Système et Réseau à l’INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales) depuis moins d’un an, mais cela fait déjà trois ans qu’il connaît FusionDirectory, puisque dans son précédent emploi il administrait des serveurs LDAP.

C’est à ce moment-là qu’il a découvert FusionDirectory qui, d’après lui, était de tous les logiciels opensource qu’il a pu tester, l’outil le plus complet, le plus abouti, notamment pour la délégation et la création de compte, .

« J’ai installé FusionDirectory sur mon infrastructure », nous dit-il, « et je m’en suis servi pendant deux ans, sans vraiment connaître l’éditeur Opensides puisque c’est un logiciel 100 % OpenSource. »

Jérôme Bécot dans son bureau

« Quand je suis arrivé à l’Inalco en octobre 2016 », poursuit M Bécot, « j’ai récupéré lé projet DNS, on m’a tout de suite parlé d’Opensides, qui avait déjà fait une prestation pour l’Annuaire LDAP. »

L’INALCO compte pas moins de 8000 étudiants en langues orientales, et la majorité de ces utilisateurs finaux n’ont pas vraiment de visibilité de l’interface ; ils s’en servent principalement pour réinitialiser leur mot de passe. Ensuite, ce sont surtout les Administrateurs Système qui se servent de FusionDirectory pour gérer les comptes.

En revanche, au niveau de la DSI, cette simple fonction a permis un énorme gain de temps. »Grâce à ça », nous confie Jérôme Bécot, « nous disposons de beaucoup plus de temps pour nous consacrer à d’autres tâches. En plus, lorsqu’on rencontre un bug, on communique facilement avec les équipes Opensides, qui en général nous fournissent rapidement une solution»

On a demandé à M Bécot quels sont d’après lui les points forts de FusionDirectory, et il nous a répondu que, disposant l’Inalco d’une pléthore de logiciels et bases de données différents (portail numérique, comptes, partie inscription etc. ), FusionDirectory permet aux administrateurs systèmes de consolider tous ces éléments dans l’Annuaire LDAP.

« On a travaillé récemment avec Benoit sur un Projet DNS / DHCP » nous raconte Jérôme, « et on a eu pas mal d’allers/retour entre nous et Opensides pour le fonctionnement des plugins, un projet de cet ampleur n’est pas forcément évident à mettre en place.

Une fois que cela a été mis en place, l’administration a été assez simple ». « Sur cette partie-là », poursuit-il, « il ya aura peut-être des choses à revoir, car il existe des subtilités de configuration qu’on ne saisit pas forcément si on est tout seul. Mais je suis confiant ».

Enfin, cet utilisateur chevronné nous confirme que FusionDirectory est un outil complet, il est simple d’utilisation, robuste, 100 % compatible avec le LDAP et il évolue assez souvent.

« Je ne connais pas les solutions payantes dans ce domaine », nous avoue l’Ingénieur, « mais si je devais en avoir l’occasion, je recommanderais FusionDirectory à…300 %, étant donné que c’est le meilleur outil de gestion d’infrastructure sur le marché ». Voilà un Client satisfait !

Côté Service Client, M Bécot estime que le fait d’être une entreprise à taille humaine comporte des aspects positifs mais aussi des aspects à améliorer.

Dans les premiers, il cite le bon rapport avec les équipes Opensides, la communication rapide et efficace et un temps de réponse aux questions rapide.

Cependant, est-ce que le fait d’éditer un logiciel si performant ne ferait pas d’Opensides une victime de son succès ? « Ma principale crainte », nous confie Jérôme Bécot avant de nous dire au revoir, « est que si vous avez trop de Clients, votre niveau de service pourrait en pâtir. Il faudrait dans ce cas prévoir de nouvelles embauches ».

 

Propos recueilli par Paola PENATI